Connexion S'enregistrer
A la Une...
Pont de l'Ascension pour 2019 ?: Cette année il y aura jusqu'à 2 mois et demi d'école sans pause, pour nos chers bambins, entre la fin des vacances de printemps et le début des grandes vacances d'été. En 2019 le jeudi de l'Ascension sera le 30 Élection des représentants des parents d'élèves: Cette année l'élection des représentants des parents d'élèves aura lieu les 12 et 13 octobre 2018. nous vous dressons ci-dessous les informations utiles à l'organisation de ce temps forts pour votre école. Gestes simples en cas de canicule: Découvrez, en vidéo, les gestes simples recommandés par l'INPES (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé) en cas de canicule et forte chaleur. DÉFENSE D'AFFICHER: Saviez-vous que la loi du 29 juillet 1881 qui concerne la liberté de la presse vous empêche de communiquer comme vous le souhaitez. Oui, oui, c'est bien une loi de 1881 ! Calendrier scolaire 2018-2019: Vous devez déjà placer vos congès pour passer des vacances avec vos enfants. Fêtes des écoles vous fournis le calendrier pour l'année scolaire 2018/2019. 3-6-9-12 l'éducation aux écrans: Les télévisions, les téléphones, les tablettes et les ordinateurs sont des incontournables de notre société. Mais comment les apprivoiser et surtout comment les faire rentrer dans la vie de nos enfants. Cadrer et accompagner les écrans à tout âge, pour apprendre à 5 Anecdotes sur la Chandeleur: La chandeleur ou le jour des crêpes, hummm, sucrées ou salées, mais d'où vient cette fête. Nous vous proposons plusieurs anecdotes pour briller le 2 février. Tout en Haut du Monde: Vous en avez assez que votre enfant regarde toujours les mêmes dessins animés ? Vous voulez découvrir en famille des nouveautés autres que DreamWorks, Disney ou Pixar ? Fête des Écoles essaie de vous faire découvrir ou redécouvrir des films Quel âge pour ouvrir un compte: Le saviez-vous ? Un âge minimum est requis pour ouvrir, à votre enfant, un compte sur les réseaux sociaux , tout comme pour lui créer une adresse de messagerie… Et si on en parlait ? Fête des Écoles décrypte ces obligations Association : 3 Idées pour financer: Fêtes des écoles vous propose 3 idées pour financer vos projets. Avec ou sans mise de départ, certaines actions peuvent vous rapporter gros. Il y a la vente de chocolats pour Noël, les tombolas, les lotos, le recyclage, les ventes d'étiquettes Les chiffres de la rentrée scolaire: La nouvelle rentrée scolaire est maintenant derrière nous. Mais en connaissez-vous les chiffres ? Fête des Écoles passe cette rentrée 2017 / 2018 au crible et fait le bilan statistiques : élèves, personnels, établissement scolaires, etc. On vous dit tout Election des parents d'élèves 2017-2018: Cette année l'élection des représentants des parents d'élèves aura lieu les 13 et 14 octobre 2017. Fête des Écoles dresse ici l'organisation, les délais, etc. Calendrier scolaire 2017-2018: Qui dit nouvelle année scolaire,.dit nouvelles dates à retenir et nouvelle organisation. Attention : CANICULE: Les beaux jours arrivent et la chaleur aussi. Mais attention nous dépassons les seuils de température et certains départements sont déjà en alerte CANICULE. Quels sont les réflexes à avoir contre la chaleur ? Campagne présidentielle 2017 : quel avenir: Loin de rentrer dans des débats politiques, Fête des Écoles a voulu relayer un bilan : celui des programmes des 5 candidats crédités du plus grand nombre de votes selon les sondages. Le site CFDT Formations et enseignements privés dresse

Quel âge pour ouvrir un compte sur les réseaux sociaux ?

Le saviez-vous ? Un âge minimum est requis pour ouvrir, à votre enfant, un compte sur les réseaux sociaux , tout comme pour lui créer une adresse de messagerie… Et si on en parlait ? Fête des Écoles décrypte ces obligations et enjeux !

Suite à un sondage IPSOS de 2015, les 7 - 12 ans naviguent en moyenne sur Internet 5 heures 30 par semaine. Ainsi, il est toujours tentant de céder à un enfant trop insistant qui veut s’inscrire sur les réseaux sociaux. Rejoindre les copains sur Snapchat, Instagram et autre Facebook est aujourd’hui une source de socialité dans la cour de récré. Il est tellement injuste qu’il ne puisse pas partager (avec une « orthographe » que seul l’enfant et son réseau pourront déchiffrer) la dernière vidéo du but de Griezmann, de maquillage subliminal, de chat qui s’étire ou du tout nouveau tour de magie du clown Tagada (OK, là, on est d’accord, elle vaut vraiment le détour cette vidéo !). Au final, tout cela ne représente rien de bien méchant. Et quel parent ne désire pas voir son enfant s’intégrer dans un groupe ?

Mais à l’heure de la génération des téléphones intelligents (dits smartphones), ne faut-il pas s’interroger avant tout sur les usages que peuvent en faire nos enfants ? Bien évidemment, il existe des risques : cybercriminalité, harcèlement et / ou intimidations entre enfants, violence, addiction et même pornographie… Quoique pour le dernier, notamment sur Facebook. Nous félicitons l’entreprise de Mark Zuckerberg sur ce point : grâce à ce réseau social, on sait que nos têtes blondes seront, par exemple, « protégés » de la vision choquante d’une poitrine que leurs yeux innocents devront supporter sur d’autres médias ; et nous remercierons encore une fois Facebook pour le laisser-passer d’images violentes comme celles que nos enfants ont pu admirer lors des tueries barbares du Bataclan… Des photos qui étaient censurées sur tous les autres médias… Mais fermons la parenthèse Facebook puisqu’il faut vous faire une raison : Facebook, « c’est un truc de vieux ». Hé oui, si pour vous, chers parents, Facebook est le réseau social par excellence, il est JUSTEMENT le réseau social des parents… Et là, nous sommes en plein conflit de génération…

Génération smartphones et tablettes, les pré-ados et adolescents se dirigent alors vers des réseaux sociaux d’images et/ou de vidéos et principalement applicatifs comme Snapchat (photos et vidéos), Instagram (photos), WhatsApp et Skype (messageries instantanée) et Youtube, bien sûr (vidéos).

Voilà principalement pour les usages de nos enfants… Hé oui, peut-être que certains sont déjà largués en lisant cet article… Rappelons-nous quand même qu’Internet est le premier medium utilisé… Encore faut-il savoir comment l’utiliser… Mais ça, c’est une autre histoire. Et encore, nous ne parlons pas de pare-feu ni de logiciel de contrôle parental dans cet article !

Donc, si vous êtes largués (ou si vous ne l’êtes pas encore), vous le serez peut-être encore plus lorsque vous saurez que l’inscription sur un réseau social et même pour la création d’une adresse de messagerie est soumise à conditions, notamment d’âge !

Alors, quelques rappels s’imposent : L’âge minimum d’un mineur pour s’inscrire sur un réseau social est de… 13 ans ! Si votre enfant est d’ores et déjà inscrit sur l’un de ces sites, les lois Françaises ou Européennes ne disent rien de spécial sur son inscription. Il faut surtout se tourner sur les lois américaines ! Ces réseaux sociaux sont à 99 % américains, c’est donc leurs lois qui dominent puisqu'il n'en existe pas dans l'Union. Et c’est le cas pour Youtube, Facebook, Instagram, Snapchat (pourtant, réseau social des jeunes par excellence), Google +, Twitter, etc.

Alors que risque votre enfant, ou même vous en tant que parent ? Rien de bien spécial, mis à part la suppression pure et simple du compte et donc du réseau créé (composé à 97,3 % des copains de l’école…).

Tournons-nous alors vers l’adresse courriel, une affaire simple, sécurisée et sûre ! En êtes-vous si sûr(e)s ? Google, Hotmail, Apple et Yahoo demande un âge minimum de 13 ans, soit la loi américaine, une fois encore !!!

Ainsi, un nouveau problème se pose… Comment mon enfant de moins de 13 ans peut avoir son propre smartphone sans adresse courriel ? Comme vous le savez (ou non d’ailleurs), Androïd (soient tous les téléphones Nokia, Samsung, Sony, etc.) nécessitent obligatoirement une adresse de messagerie sous Gmail… Apple demande la même chose si votre enfant possède un Iphone (juste Aïe-phone, monopole oblige). Quant au Windows Phone, c’est une adresse Live ou Outlook qui est obligatoire ; Et c’est pire encore pour Windows qui possède l’application Skype qui demande les mêmes obligations. Tournons-nous alors vers WhatsApp ! Oui, mais c’est une application détenue par Facebook…

Sans tomber dans la paranoïa, il y a des raisons pour un âge minimum requis ! On considère que 13 ans, soit 2 ans passés au collège, c’est surtout l’obtention d’une expérience, d’un recul ou d’un début de synthèse. C’est l’âge adéquat où l’enfant acquiert une certaine maturité pour dissocier certaines informations. Voilà pourquoi les lois Françaises et Européennes consolident les lois Américaines. Avant cet âge, on considère, à juste titre, qu’il n’est pas encore assez mature.

Pourtant, on sait que beaucoup de profils sont erronés… Beaucoup d’enfants mentent sur leur âge sous prétexte de retrouver sur les réseaux sociaux leurs copains. Un autre problème apparaît lorsque ce mensonge est légitimé par les parents qui inscrivent leurs enfants… L’enfant dépasse alors le cadre de la légalité sous complicité du parent soit laxiste, soit fatigué, soit désinformé ou tout simplement désintéressé. Mais là, c’est une autre histoire ou une autre relation…

Pour aller plus loin, Fête des Écoles vous propose cette vidéo très bien faîte à visionner avec votre enfant.

Media

Pourquoi Facebook est-il interdit aux moins de 13 ans ? - 1 jour, 1 question

Sur les réseaux sociaux

Fête des Ecoles sur Facebook Fête des Ecoles sur twitter
Fête des Ecoles sur googleplus Fête des Ecoles sur youtube

LETTRE D'INFORMATION

Vidéo à la Une